Oktoburpees – Challenges


Depuis des générations, il terrorise l’humanité.

Nemesis des plus grands héros de l’Histoire, il dévaste tout sur son passage. Les enfants osent à peine l’imaginer lors des contes racontés au coin du feu. Les adultes, eux, préfèrent l’éviter et ne pas mentionner son nom. Il pourrait se réveiller, fou de rage et tout dévaster sur son passage.

Cependant, en tant que nageur-sauveteur, nous sommes le seul espoir de ce monde. Héritier d’une lignée séculaire de renom, chaque année, nous nous dressons ensemble devant cette abomination. Nous sommes le dernier rempart qui se dresse, sans relâche, devant la menace…

L’Oktoburpees…

*coupe la musique épique* 

Bon alors, tu trembles encore ?

Après cette introduction beaucoup trop osée, laisse-moi te présenter mon premier challenge : l’Oktoburpees

Le challenge

Le Burpees est un mouvement complet qui permet de travailler son aptitude physique de manière générale. Cardio, endurance musculaire, mobilité, explosivité et bien d’autre ! 

Pour varier l’intensité, c’est aujourd’hui, un mouvement décliné en de nombreuses versions (jump, frog, avec ou sans pompes etc). Cependant, dans les années 30, il n’y en avait qu’un seul et unique mouvement : le Burpee. Crée par le docteur Burpee, il se doit de tester physiquement les recrues de l’armée américaine. Il est encore présent dans la majorité des entraînements des forces opérationnelles. (militaires, pompiers, gendarmes…)

Le Burpee est donc un exercice très intéressant de part sa simplicité d’exécution (on peut les faire partout) et son efficacité (aucune preuve nécessaire ici).

Cependant, à cause de son intensité, il est souvent craint (à tort ?). Les gens le redoutent et cherchent par dessus tout à éviter ce mouvement. 

Je te vois.

L’aspect négatif, c’est que forcément, on ne progresse jamais sur le mouvement et on cherche encore plus à l’éviter. 

Un vrai cercle vicieux…

Par chance, il y a des gens qui ont décidé de se challenger par rapport au burpees et de partager leur expérience. 

Bon, leur santé mentale reste encore à vérifier mais ce n’est pas le problème.

Ils ont crée l’Oktoburpees, un challenge annuel, qui enrole de plus en plus de participants au fils des années.


Nous voilà partis pour un mois qui promet d’être… burpeestique ?

Ma progression

JOUR 1 : 

Ce mois burpeestique donc, commence par un jour primordial : 100 Burpees For Time. 

100 quoi ?! 

100 Burpees For Time cher ami. Le principe est de se tester le premier jour sur un objectif plus ou moins arbitraire. Cela permet, de voir où on en est mais aussi comparer avec le temps réalisé un mois plus tard. Ici, il faut faire 100 Burpees (avec ou sans pause) le plus rapidement possible

Quand j’ai vu ça, j’ai tout de suite su que j’étais au bon endroit pour sortir de ma zone de confort. Moi, le petit gars qui redoutait les séries de dix Burpees, je devais en faire 100 d’un coup !

Mais bon, abandonner avant d’avoir commencé n’était pas une option. D’autant plus que je m’étais engagé auprès d’un ami. J’ai une réputation à tenir maintenant ! 

Tiraillé entre peur et sens du devoir, je me lance. Cinq… dix… vingt…le cardio commence à monter mais je ne lâche pas. De mémoire, je pense que je les ai faits en séries (et non pas d’une traite) plus ou moins longues avec de petites pauses. En y repensant, ces dernières servaient plus le mental qu’autre chose.

11 minutes et 14 secondes plus tard, j’ai fini.

Il était temps, c’était interminable sur le coup. Cependant, une vague de fierté m’envahit instantanément. Premier jour du challenge, validé. Ca commence bien.

J’en avais peur… plus maintenant.

Les jours suivants :

Les jours s’enchaînent et se ressemblent mais les progrès apparaissent vite, très vite.

En effet, j’ai mon petit rituel. Dix-huit heures, on sort le tapis, on enfile les baskets et on lance l’échauffement. C’est parti pour une dizaine de minutes d’effort. 

En fait, je suis plus une personne matinale dans la vie et d’autant plus lorsque l’on parle d’entraînement. Cependant, je m’entraîne en parallèle pendant tout le mois. La fin de journée est donc le moment idéale pour le challenge. Je ne suis pas fatigué quand j’aborde un l’entraînement et mes performances s’améliorent sans altérer l’autre entraînement. 

Je suis conscient que c’est une charge d’entraînement importante, qui peut ne pas convenir à certaines personnes. Cependant, j’adaptais ma récupération et mon alimentation en conséquence. Je dormais minimum 7h30 par nuit et je mangeais en quantité. 

Je n’ai pas eu de soucis particulier et tu verras, le travail paye 😉 

Jour 31 : 

J-0

On y est, c’est l’heure de la confrontation finale.

Un mois de travail pour arriver à aujourd’hui. Faut tout donner cette fois. Et cela même si les entraînements matinaux piquent (Hell Week oblige).

Par conséquent, j’aborde la dernière séance courbaturé, mais motivé à bloc. 

Cette fois, je le fais d’une traite et je vise les 8 minutes. D’après les séances précédentes, c’est réalisable. Je me lance…

7 minutes 50 secondes ! 

Un record battu de plus de 3 minutes malgré la fatigue ! Je suis aux anges et très fier de moi ! 

La soirée burgers du soir est bien méritée ça c’est sûr…

Conclusion :

J’ai réalisé ce challenge pour deux raisons.

Tout d’abord pour m’améliorer physiquement, évidemment. Je peux dire très fièrement que c’est validé. J’ai pu voir des temps bien meilleurs sur la page officielle de l’évènement, mais aussi des temps que j’ai battu. Cependant, même si je suis heureux pour ces personnes, ma satisfaction est pleinement par rapport à ma progression personnelle. En effet, je partais de loin et j’ai tout explosé.

TROIS MINUTES DE MOINS !

Je n’en reviens toujours pas.

Dans un second temps, c’était surtout pour challenger ma discipline et mon engagement que j’ai fait ça. Avec aucune séance loupée, on peut dire que c’est validé non ?

De plus, le fait d’avoir réalisé ce challenge m’a rendu très fier de moi. Il y a un réel sentiment d’accomplissement, qui pousse à viser encore plus haut les fois suivantes (1000 burpees ?).

Pour finir, je ne peux que t’encourager à relever ce défi. Que ce soit de ton côté ou en octobre 2019, toutes les occasions sont bonnes pour se dépasser. Tu en sortiras grandi, je te le garantie, plus fier de toi. 

Enfin, partage moi tes temps, astuces et ressenties si tu as déjà relevé ce challenge ça m’intéresse beaucoup !

0 Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *